23 avril 2024

Avis manga : Valhallian the Black Iron tome 1

Valhallian the Black Iron est une nouvelle licence disponible chez Ki-oon, un éditeur que j’apprécie énormément pour son catalogue très varié ! De nouvelles séries et régulièrement des pépites, je pense notamment à une licence disponible depuis quelques semaines : Les amants sacrifiés. Mais revenons à Valhallian the Black Iron, une nouvelle licence qui sera disponible en 6 tomes et réalisée par Toshimitsu Matsubara, un spécialiste des mangas de combat. Ancien assistant de Yasuhisa Hara sur la série à succès Kingdom et après avoir proposé l’excellent Riku-do, voici qu’il propose une série mélangeant combat et Histoire. Un mélange entre Valkyrie Apocalypse et Kingdom qui pourrait en intéresser plus d’un !

Valhallian the Black Iron : le mélange parfait entre Valkyrie Apocalypse et Kingdom

À travers Valhallian the Black Iron nous allons plonger au 13ème siècle, en plein Japon qui subit l’invasion mongole… Une invasion stoppée en partie grâce aux talents du samouraï Tetsujiro Soma ! Nous allons découvrir d’ailleurs cette partie de l’histoire et voir à quel point cet homme est brillant un katana à la main. Mais après cette guerre, après cet exploit, peu de reconnaissance pour ce qu’il a fait. Pire même, il semble mis de côté et soumis à de nombreuses rumeurs (comme quoi le guerrier serait maudit)… Il essaye donc de survivre, avec son fils, dans cette nature un poil hostile, sans vraiment de but précis. Mais tout va changer le jour ou fait face à de potentielles proies, il ferme les yeux et le voilà projeté dans une foret inconnue. Seul, complétement nu, sans son katana sans rien.. Mais le répit est court, très court, il va faire face à des légionnaires romains assoiffés de sang. Il est sauvé de justesse par Hrist, une jeune fille ailée qui se présente comme sa valkyrie attitrée.

Les armées les plus puissantes de l’Histoire s’affrontant en plein cœur du Valhalla

Une nouvelle mission, un nouvel objectif s’offre à lui : survivre et combattre les légionnaires (en tout cas dans un premier temps). Pour retrouver son fils, il est prêt à tout, quitte à affronter tous les guerriers qui vont se trouver devant lui. Visuellement, une fois de plus, c’est clairement bluffant ! Le trait est fou, l’auteur dégage toujours autant de puissance dans certaines planches et nous fait grandement plaisir via régulièrement des pleines pages voire des double-pages. Tout ce que j’aime. Il faut dire que j’étais déjà fan à l’époque sur Riku-do. A travers Valhallian the Black Iron nous allons découvrir les armées les plus puissantes de l’Histoire s’affrontant en plein cœur du Valhalla… Un périple qui s’annonce violent mais tellement cool à découvrir. Un excellent premier tome, j’ai hâte de découvrir la suite.

Gohan