8 décembre 2022

Avis manga : Isabella Bird – Tomes 1 à 8

Baroudeuse dans l’âme, il me tenait à cœur de m’arrêter sur ce titre qui a complètement résonné en moi :  Isabella Bird, femme exploratrice. Isabella Bird, femme exploratrice est un seinen manga de Taiga Sassa inspiré des lettres d’Isabella Bird, édité chez les éditions Ki-oon (comme Violence Action) et toujours en cours de parution (9 tomes sont disponibles). Ce titre nous narre le voyage d’une des plus grandes aventurières du XIXᵉ siècle.

Découvrez un extrait du manga Isabella Bird, femme exploratrice, 03 Octobre 2017 - Manga news

Un corps et une âme meurtris en quête de liberté

Isabella Bird est, comme on dit, une véritable lady d’Angleterre du XIXᵉ siècle. Depuis toute petite, son éducation lui a contraint une certaine attitude à adopter, des codes à respecter, un rythme de vie à conserver. Isabella a été une enfant maladive et a dû lutter contre divers maux. Dont un mal de dos, lui empêchant tout effort physique. Son corps devient alors une véritable cage. Une cage pour son âme, qui se voit dépérir de jour en jour. Et puis, un beau jour, son médecin suggère que ses problèmes de santé découlent probablement de son mode de vie sédentaire … Son ordonnance ? « Partez à l’aventure, gorgez-vous de nature ».

Un journal d’exploration du Japon

A travers ce titre nous explorons le Japon de 1878 (ère Meiji) comme le découvre Isabella (et oui, n’oublions pas que ce titre s’appuie sur des faits réels à partir du véritable journal de bord de l’exploratrice). Parfois maladroite, parfois naïve, toujours curieuse et surtout motivée, notre héroïne apprend les us et coutumes de chacune des régions, villes et villages qu’elle traverse. Beaucoup de rencontres, souvent très touchantes et pleine de richesses. Un voyage avec son interprète, où nait progressivement une si jolie relation de confiance et d’entraide. Nous comprenons rapidement que c’est bien plus qu’un voyage pour Isabella Bird. C’est sa vie tout entière. Que ce soit au niveau culturel ou humain, ce titre est d’une richesse sans nom.

Quand les mots ne suffisent pas

Ce titre nous offre un dépaysement total avec de superbes planches dévoilant des paysages magnifiques. Quel plaisir de pouvoir profiter des écrits d’Isabella Bird couplés à ce si beau coup de crayon. Nous sommes totalement immergés, nous aussi nous explorons ce Japon. Même si le titre n’est clairement pas avare en paysage, je trouve qu’il se défend également beaucoup concernant les faciès des personnages. A travers ce voyage, nos héros sont submergés par une multitude d’émotions : angoisse, joie, surprise, amour, tristesse… et très clairement, cela est retranscris à la perfection dans ce titre. Chaque émotion vécue nous prend aux tripes, nous lecteurs.

 

Un voyage sublimé par de superbes planches, et une richesse culturelle incroyable. Plus qu’un journal d’exploration, il en devient un journal d’introspection, où nous nous questionnons sur le monde qui nous entoure et le sens de la vie.

Ma note : ♥/20
A bientôt,
Chloé