5 mars 2024

Avis tome 1 manga Helck

Doki Doki présente Helck, une nouvelle licence en 12 tomes. Comme toujours, je vous offre mon avis sans trop dévoiler l’intrigue. Le premier tome nous plonge dans un univers où le monde des démons est bien présent. Après la défaite du redoutable Roi démon par les humains, un nouveau tournoi se met en place pour élire son successeur. La surprise réside en la participation d’un humain, Helck, qui semble être le plus puissant des participants.

Ce premier volume révèle plusieurs éléments intrigants. Nous découvrons que le frère de Helck est celui ayant éliminé le précédent Roi démon, et leur relation semble tumultueuse, pour le dire sobrement. Parmi les protagonistes clés, Vermilio la Rouge, organisatrice du tournoi, désapprouve clairement la participation d’un humain. Malgré les obstacles dressés par Vermilio, Helck domine le tournoi, démontrant une puissance et une intelligence exceptionnelles. Chaque tentative des organisateurs pour l’éliminer échoue, laissant planer une aura de mystère autour de ce personnage atypique.

Helck : de l’humour et de l’action en 12 tomes

La question centrale qui hante lecteurs et organisateurs est la véritable raison de la participation de Helck. Est-il du côté des humains, défendant l’humanité, ou est-il un traître ? À première vue, son désintérêt évident pour la cause humaine crée une confusion humoristique dans cette intrigue déjà chaotique.

Sur le plan visuel, Helck offre un plaisir esthétique, bien que sans extravagance. J’apprécie particulièrement l’humour présent, avec Helck qui incarne une sorte d’Hercule démuni. En résumé, la lecture du premier tome est un réel plaisir, mêlant humour, action, un scénario captivant et des personnages énigmatiques. J’attends avec impatience la suite de cette aventure prometteuse.