5 mars 2024

Avis tome 1 manga After God

C’est avec une excitation palpable que nous vous présentons la dernière pépite de Glenat Manga : « After God » ! Vous connaissez Glenat Manga, l’éditeur de nombreux hits comme Dragon Ball Super, One Piece ou le manga français Red Flower, je vous convie à vous plonger dans cette nouvelle série qui promet de vous emporter aux confins de la puissance et de la manipulation. Avec déjà cinq tomes à son actif au Japon, After God fait indubitablement sensation.

After God : Une plongée palpitante dans l’univers des pouvoirs et de la manipulation

Comme le veut la tradition pour un premier tome, je vais m’efforcer de ne pas vous révéler tous les détails croustillants. Mon objectif est de susciter votre curiosité, vous donner envie (ou pas) de vous aventurer dans cette série captivante. Il faut dire que j’ai été immédiatement intrigué par cette licence dès que j’ai aperçu sa couverture alléchante et parcouru son synopsis des plus prometteurs. Je me suis dit : « Cela promet d’être une expérience des plus passionnantes. » Dans After God, nous sommes transportés dans un monde où des divinités ont élu domicile au Japon. Une jeune héroïne, Waka, est déterminée à pénétrer dans cette zone dangereuse de Tokyo pour retrouver son amie disparue. Cependant, avant d’atteindre son but, elle croise la route de Tokinaga, un chercheur. Car, à l’heure actuelle, il est tout bonnement impossible de se débarrasser de ces divinités qui causent des problèmes évidents à la population, tant au Japon qu’éventuellement dans le reste du monde.

Les vaincre est une mission impossible, les bombarder ne sert à rien, et les éliminer à distance est hors de question… La situation s’annonce donc des plus tendues. D’ailleurs, le pays a préféré abandonner cette vaste zone plutôt que de lutter contre elles. Cependant, comme c’est souvent le cas, des chercheurs se sont levés, prêts à tout donner pour résoudre cette énigme. Nous allons bientôt découvrir une équipe de chercheurs déterminés, déployant leurs efforts pour créer une arme capable de surpasser ces divinités. Petit à petit, ils réussissent à mettre au monde des hybrides surpuissants, mais est-ce suffisant ? La réponse est loin d’être évidente !

Des scènes exceptionnellement détaillées et violentes, une marque de fabrique de l’auteure

Tout ce que nous savons, c’est que Waka est manifestement une exception. Elle semble être habitée par une divinité, mais elle n’en a visiblement pas le contrôle. Est-elle dangereuse ? Est-elle la solution ? À l’heure actuelle, nous nous posons toutes ces questions. Quoi qu’il en soit, le manga promet d’être rythmé, dynamique, mortel, et incroyablement plaisant à découvrir. Sur le plan visuel, c’est un régal pour les yeux, que ce soit grâce à la mise en page ou à l’atmosphère qui règne. J’apprécie particulièrement la manière dont les divinités sont mises en avant, créant une ambiance sombre, empreinte de mystère et de gore. Je suis impatient de plonger dans le tome 2 d’After God !