8 juin 2023

Avis manhwa : My Life as an Internet Novel – Tome 1

Petit point sur une sortie récente de cette année, tout droit venue de Corée, éditée par Koyohan Editions : le manhwa My Life as an Internet Novel – Lois de la web-romance ! Aux commandes derrière ce titre, A Hyeon au dessin et Yu Han-ryeo au scénario. Une lecture qui sort (très) clairement de ma zone de confort, alors qu’en ai-je pensé ?

Une romance réalité à l’eau de rose ?

Dani, collégienne à Séoul, est une grande consommatrice de web-romances. Les mécaniques, les protagonistes, les enjeux de ce genre littéraire ne sont plus un secret pour elle. Alors, quand arrive son 1er jour au collège, et qu’elle se prend de plein fouet les stéréotypes habituels du genre : une inconnue magnifique qui se révèle être sa meilleure amie, 4 superbes mecs, appelés les « 4 princes » qui se retrouvent dans sa classe et qui la collent, Dani comprend rapidement qu’elle est au cœur de l’un de ces romans d’amour ! Consciente de cette situation plus que surprenante dans cet univers parallèle et de ses enjeux prévisibles, Dani décide en premier lieu de rester en retrait et de ne prendre part à aucun rebondissement du roman. Persuadée qu’elle n’a que le rôle secondaire de la meilleure amie de l’héroïne de cette web-romance, n’en serait-elle pas finalement le personnage principal ?

My Life as an Internet Novel : Une web-romance prise à contrepied, avec un grain de fantastique

Une héroïne banale qui, ayant conscience des clichés et des situations qui vont arriver, vient apporter un regard différent sur la romance. Nous avons entre nos mains, une web-romance remplie de clichés, pris à contrepied, et c’est franchement pas mal ! Certains clichés deviennent alors vraiment ridicules, et le titre flirte dangereusement avec une parodie de web-romance. Les réactions de notre héroïne deviennent cocasses et on ne peut s’empêcher de la comparer avec notre propre comportement face à ce genre de lecture. C’est gros, c’est prévisible et ça fait lever les yeux au ciel. Impossible de ne pas se projeter à travers Dani qui respire la réalité dans ce monde « fake » à l’eau de rose.

Etonnamment, le focus est fait sur Dani et sa relation avec son amie, considérée comme la beauté du collège. Une relation particulière (même ambiguë à certains moments) qui fait parfois de l’ombre aux 4 princes, alors que le cliché tendait plutôt vers un rapprochement avec un des 4 beaux gosses. Et oui, nos chers princes sont relayés au 2nd plan ! … Et puis, n’oublions pas qu’il ne s’agit pas du monde réel, enfin le monde de Dani tel qu’elle le connait. Nous ne savons encore rien sur l’apparition soudaine de cette ambiance « Internet Novel », et honnêtement ça me questionne pas mal !

Une comédie remplie de clichés, déjoués un par un par notre héroïne. Malgré cela, Dani n’est pas intouchable et se laisse progressivement prendre au jeu …

L’arroseur arrosé ?

Bon, soyons honnête. Oui, les codes du roman d’amour c’est prévisible et classique. Oui, c’est parfois exaspérant à en pousser un horrible soufflement. Oui, on a parfois honte de se rendre compte qu’on aime bien … même beaucoup quand arrive une scène clichée au possible. Et oui, j’assume, impossible de ne pas sourire quand le beau gosse de la bande vient secourir l’héroïne ; impossible de ne pas lâcher un petit « aaan » quand la situation devient beaucoup trop mignonne … Et je crois bien que pour Dani c’est la même chose ! Et puis, les très jolies planches ne peuvent que venir renforcer ce plaisir de lecture.

On y retrouve des mécaniques qui fonctionnent, avec ce côté « #balancetonwebnovel » qui fait mouche, dirigé par notre héroïne qui s’essaie d’être hermétique aux signaux du roman d’amour. L’équilibre est plutôt réussi, et donne envie de découvrir la suite. Le tome 2 est prévu pour Janvier 2023 !

Une agréable lecture, où je me suis prise rapidement au jeu avec, à mes côtés, une héroïne touchante, réaliste et consciente du ridicule de certains codes classiques du genre. Une délicieuse comédie aux notes de romance (et oui même si on en rit, on adore tous ces petits clichés hihi). Ma note : 15/20

A bientôt,
Chloé