23 avril 2024

Avis manga Tsugumi Project tome 1

La fébrilité de découvrir de nouvelles licences est un festin pour tout amateur de manga. Tsugumi Project est disponible depuis juillet 2019, c’était déjà un coup de coeur à l’époque et le manga se terminant en 7 tomes (le dernier tome débarque bientôt), je vous propose de découvrir mon avis sur le tome 1 de Tsugumi Project. Oui c’est un coup de coeur et oui j’espère que vous allez craquer !

Au début de cette œuvre, nous faisons la rencontre de Léon, un soldat (français) d’élite précipité malgré lui dans une expédition clandestine. L’arrière-plan qui se dessine est simple en apparence : un Japon délaissé et en ruines depuis plus de deux siècles, un Japon post-apocalyptique marqué par des attaques dévastatrices. On s’attendrait à un paysage désert, dépourvu d’âme et de subsistance. Pourtant, Léon n’est pas le seul à débarquer sur cette terre oubliée. Une poignée d’anciens soldats et d’individus étiquetés « criminels » l’accompagnent, avec une mission en apparence élémentaire : récupérer une arme effrayante, nommée Tsugumi.

Tsugumi Project : une plongée dans un Japon post-apocalyptique loin d’être sans vie…

La simplicité supposée de la tâche se délite dès les premières pages, laissant entrevoir que le Japon n’est pas aussi dépourvu de vie qu’il y paraît. Les obstacles qui se dressent sur la route de Léon sont nombreux, tant pour s’approprier l’arme que pour regagner son chez-soi – car celui-ci a programmé son retour dans un an.

Notre attention est ainsi captivée par le périple de Léon dans ce Japon post-apocalyptique. La lutte pour la survie prend le devant de la scène, laissant l’objectif initial s’effacer en arrière-plan. Mais ce sont surtout les nouveaux ennemis qui retiennent l’intérêt, des adversaires bien éloignés de la simple humanité, évoluant parmi des « monstres » hybrides. La simplicité n’a pas sa place ici. Le premier tome sert une belle dose d’informations et d’interrogations, forgeant un terrain fertile pour la suite.

En plus d’un scénario accrocheur, vous allez adorer l’ambiance visuelle !

L’attachement à Léon s’opère presque instantanément, et au fil des pages, le désir de plonger plus profondément dans son univers grandit. Sur le plan visuel, un trait artistique surprenant nous attend, se distinguant des standards habituels grâce à une colorisation évoquant la texture du crayon. Ce style, singulier en soi, s’accorde harmonieusement avec l’ambiance apocalyptique de l’histoire. À mesure que la lecture progresse, cette esthétique se révèle de plus en plus séduisante, finissant par constituer l’une des forces de Tsugumi Project. Cette œuvre représente véritablement une agréable surprise, que je vous encourage vivement à découvrir.

Vous l’aurez compris , Tsugumi Project ébauche avec brio un monde post-apocalyptique complexe où les enjeux vont bien au-delà de la quête initiale. Léon s’affirme comme un protagoniste attachant, et le style graphique singulier confère à l’ensemble une identité visuelle marquante. Les débuts prometteurs de ce manga présagent une série captivante qui vaut assurément le détour. Craquez pour cette création originale (comme Leviathan) incroyable disponible chez Ki-oon !