30 mai 2024

Avis manga Ring Eyes tome 1

Cette semaine, petite chronique sur un titre qui sort dans quelques jours chez les éditions Kana : Ring Eyes. Une nouveauté Seinen qui s’ajoute au catalogue Dark Kana (comme Oneira), et qui se conclura en seulement 4 tomes. Derrière cette nouveauté, un duo plutôt connu : au scénario, il s’agit de l’auteur du très bon thriller The Killer Inside, Hajime Inoryu, et aux dessins nous avons le mangaka de Sky-High Survival, ÔBATakahiro ! Alors, ce casting d’auteurs donne quand même l’eau à la bouche non ?

Ring Eyes : un récit de vengeance

La couverture annonce la couleur, il va y avoir de l’action… mais pas que !

Tout d’abord, dans l’univers de Ring Eyes, deux populations cohabitent : les gens du continent, parfois dotés de pouvoirs spéciaux et appelés les Extras ou Psychos ; et les gens de l’île, surnommés les « sans-pouvoirs ». Une certaine discrimination est présente entre ces 2 populations, mettant les Extras sur un piédestal et à la tête du gouvernement. Et au contraire, les sans-pouvoirs ont été chassés des espaces de vie et sont isolés sur des îles. Ce n’est que très récemment que des interactions entre Extras et humains ordinaires se mettent doucement en place.

Cependant, un accident datant de 12 ans n’a toujours pas été résolu … l’amie d’enfance de Mamoru Inubô s’est fait sauvagement assassiner. En effet, le cadavre de la petite fille a été retrouvé coupée en deux dans le sens de la longueur. Le criminel est sûrement un Psycho. Afin de retrouver le meurtrier et de venger son amie, Mamoru, qui n’a pas de pouvoir, décide de rentrer en contact avec Riko Saibara, une jeune Psycho.

Et c’est ainsi que démarre Ring Eyes. Un récit motivé par la vengeance d’un jeune enfant devenu adulte. Un jeune homme qui voue une haine profonde aux Extras, mais qui n’aura d’autre choix que de collaborer avec l’une d’entre eux pour atteindre son but.

Ring Eyes propose un cadre plutôt classique avec une narration basée sur une histoire de vengeance où le héros sans pouvoir cherche un binôme puissant. Cependant, c’est clairement au niveau du ton donné et de ses personnages que ce titre va apporter un peu de fraicheur. Bon, certains profils de personnages sont cousus de fils blancs il est vrai (je pense notamment à des antagonistes très méchants, et à l’historique de Riko, comme par hasard !). Toutefois, je suis totalement fan du personnage principal qu’est Mamoru ! Complétement décalé et dans son monde, il a énormément d’humour (non, il n’est pas chauve, il a le crâne rasé c’est différent !) et rend le récit tellement agréable. Mamoru est un personnage foncièrement bon et généreux, alors qu’il voudrait se la jouer dur à cuire et machiavélique. Plein de contradictions, il risque de se perdre dans son voyage de vengeance …

Sombre mais bourré d’humour !

Un titre terriblement drôle derrière son récit sombre de vengeance ! L’humour passe principalement par les faciès et les attitudes des personnages (et le dessin est très (très) bon pour le retranscrire parfaitement).

La running joke sur le crâne chauve de Mamoru fonctionne tellement bien sur moi, c’est juste excellent ! Parfois classique, l’humour n’est toutefois jamais redondant et fait mouche à chaque fois. Bon, il y a aussi un peu d’humour pipi/caca… et je me fatigue de me rendre compte que ça marche (encore) très bien sur moi ! L’étonnante complicité entre nos 2 protagonistes va venir appuyer ce côté décalé et improbable, rendant la narration des plus divertissantes. Impossible de ne pas penser au titre Badass Cop & Dolphin (des éditions Crunchyroll), où le 1er tome m’avait fait le même effet niveau humour. Franchement quelle excellente surprise !

Un humour qui va venir contraster avec les zones sombres de ce titre (n’oublions pas que tout cela part d’un désir de vengeance), dont notamment des scènes très violentes. Des revirements d’ambiance qui sont plus que surprenants. On passe de la scène choc à la situation ridicule en quelques cases. C’est d’un dynamisme, on est pris dedans très rapidement et on a qu’une envie : savoir s’ils vont réussir et connaitre l’identité du meurtrier ! C’est franchement divertissant (manque que le seau de popcorn !)

Un récit de vengeance bourré d’humour, avec de beaux dessins très efficaces (tant au niveau comédie qu’au niveau action) ! Switchant aisément d’une situation hilarante à une scène macabre pleine de violence, une nouveauté haut en couleurs qui m’a convaincue. Ma note : 16/20.

A bientôt,
Chloé