30 janvier 2023

Avis manga : Ranking of Kings – Tomes 1 à 5

Avec Noël qui approche, petit arrêt sur un titre qui m’a convaincue et qui saura ravir les plus grands comme les plus petits ! Un titre édité par Ki-oon : Ranking of Kings (ou Ôsama Ranking selon son titre d’origine) ! Particulièrement connu pour son anime qui est plus que réussi et qui est devenu rapidement l’un des animes les plus appréciés du moment, la version manga l’est tout autant !

Une aventure aux côtés d’un petit prince au grand cœur

A travers ce titre, nous accompagnons Bojji, prince ainé, destiné à reprendre le flambeau de son père, le roi Bosse. Un roi surpuissant, classé 7ème dans le classement des rois (et ce n’est pas rien !). Un classement très important où chaque roi cherche la 1ère place, avec reconnaissance et trésors qui l’accompagnent. Bon là, vous allez me dire « mouai Chloé, sympa mais rien de bien révolutionnaire… ». Toute la particularité de ce titre réside dans le personnage de Bojji et de ses interactions avec le monde qui l’entoure. Handicapé depuis sa naissance : sourd, muet, chétif, il est la brimade de son peuple, et même de certains membres de sa famille. Notamment son demi-frère, Daida, qui semble fortement lorgner sur le trône. Et pourtant, il ne cesse d’arborer un magnifique sourire en toute circonstance, et souffre en silence. Son objectif ? Devenir le meilleur roi du monde ! Et vous savez quoi, je ne serai pas surprise qu’il y arrive, avec sa volonté à toute épreuve et son très grand cœur.

Ranking of Kings : un conte pour enfants ?

Ce titre me fait clairement penser à un conte pour enfants : simple par sa forme mais lourd de sens et de cruauté. En effet, il s’agit d’un des dessins des plus particulières que j’ai pu voir. Le trait de l’auteur est particulièrement simple. Brut. Ce dessin sans artifice peut déstabiliser au 1er abord, et pourtant, je l’ai trouvé parfaitement adapté au récit. Un coup de crayon simple, touchant, comme notre petit prince Bojji.

Dans ce monde fantastique, nous comprenons rapidement que tout ne sera pas rose. Même si la forme est édulcorée, le fond est dur, cruel : l’univers est impitoyable et ne laisse aucun répit à Bojji. En trame de fond n’oublions pas qu’il y a une conquête du trône, mais également une rivalité des rois qui visent le haut du classement. Un jeu de pouvoir où tous les coups sont permis, et où notre héros va devoir faire face aux stratégies vicieuses et malhonnêtes. Dès le début de notre lecture, nous découvrons que Bojji se fait racketter régulièrement par un assassin, Ombre, qui traine un passé sinistre et rempli de solitude. Beaucoup de personnages, du plus bienveillant au plus fourbe, vont venir graviter autour de notre petit prince lors de sa quête.

Les messages véhiculés à travers ce titre sont forts et lourds de sens : injustice, adversité, tolérance, bienveillance… Finalement comme un conte pour enfant. Avec le profil de Bojji, nous faisons également face aux difficultés de handicap, d’un point de vue physique mais également psychologique avec un prince isolé, brimé et ignoré.

Aux allures d’un conte pour enfant avec un trait simple, des couvertures enfantines et un petit prince comme héros principal, nous sommes rapidement bousculés par la cruauté de ce titre. Un monde de conquête de pouvoir, où tous les coups sont permis, et où notre petit prince sourd-muet s’essaie de devenir le meilleur roi du monde face à ce monde impitoyable ! Le tome 6 sort en début d’année 2023 !

Une excellente idée de cadeau, pour les plus jeunes comme les plus vieux, à mettre sous le sapin ! Ma note : 18/20

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous !
Chloé