8 décembre 2022

Avis Manga : Fool Night (Tomes 1 et 2)

S’il y avait bien une nouveauté 2022 qui me faisait de l’œil, c’était celle-ci ! Fool Night est un récit d’anticipation dystopique, mêlant le règne animal et le règne végétal. Et surprise, il s’agit de la toute première œuvre du jeune mangaka Kasumi Yasuda. Une superbe opportunité de découvrir une nouvelle génération de mangaka !

Fool night : Un monde fané, rempli de désespoir

Depuis cent ans, un épais nuage empêche le soleil d’éclairer la Terre. La nuit et l’hiver se prolongèrent à jamais et la plupart des végétaux périrent… laissant un monde noir, presque sans vie. Nous sommes dans les années 2200 lorsque nous faisons la connaissance de notre protagoniste, Toshiro. Endetté jusqu’au cou, une mère malade à gérer, des impôts sur l’oxygène à payer (et oui ici l’oxygène se fait rare…), Toshiro est désespéré et fatigué de vivre. Et ce n’est pas le seul, la plupart de l’humanité est perdue, et très souvent malheureuse. Dès l’enfance, il est primordial de réfléchir à comment s’en sortir dans ce monde hostile : pas le temps de de s’amuser et de profiter, il faut déjà assurer sa survie dans le futur en tant qu’adulte !

Cet épais nuage n’assombrit en effet pas que la Terre. Il assombrit également le cœur de chaque individu, les rendant égoïstes, mauvais et désespérés. L’humanité plaça alors ses espoirs dans la technique de « transfloraison« , consistant à transformer un humain en plante. 2 choix ultimes s’offrent alors à un peuple aux abois : mourir comme un être humain, ou abandonner le règne animal pour mener une nouvelle vie en tant que plante ?

La « transfloraison », une seconde vie ?

Un concept à la limite de l’éthique certes, mais tellement fascinant ! Le principe ? Après une intervention chirurgicale (insémination d’une graine dans le corps), des humains mourants deviennent des plantes : ils deviennent alors des sanctiflores. Ces sanctiflores permettent ainsi d’assurer l’apport en oxygène sur Terre. Bien évidemment, ces opérations sont limitées aux personnes en fin de vie… mais lorsqu’une prime de dix millions de yens est accordée aux volontaires, certains n’hésitent pas à contourner les règles pour s’inscrire sur les listes. Beaucoup de tentatives de suicides et de fraudes afin de pouvoir accéder à ce gain mirobolant. Et devinez quoi ? Toshiro est l’un d’entre eux évidemment. Toutefois, cette opération va lui accorder des talents qu’il ne soupçonnait pas !

Le compte à rebours est lancé

Une fois devenu sanctiflore, Toshiro va développer une compétence très particulière (je vous laisse le plaisir de découvrir laquelle), et surtout très utile dans un monde où certains humains sont transformés en plante. Et oui, on ne vous a pas dit ? Une fois opérée, la sanctiflore a 2 ans d’existence en tant qu’hybride avant de se transformer complétement et définitivement en plante. Et c’est là que le titre devient extrêmement intéressant et riche : ce n’est qu’une fois le compte à rebours lancé au-dessus de sa tête que Toshiro prend conscience de la valeur de la vie. De toutes ces choses qu’il aurait pu faire, et du temps qui lui reste pour pouvoir laisser une trace et enfin apprécier vivre, même dans ce monde sans couleur. L’argent n’est plus une finalité en soi, mais qu’en est-il de son identité ? Beaucoup de remise en questions, tout en apprenant à vivre avec ces nouvelles capacités, pas évident !

La fin du tome 2 de Fool Night laisse apercevoir un fil « thriller » qui n’est pas déplaisant, où Toshiro devra choisir sa bataille : profiter de ses 2 dernières années ou bien mener une vengeance ?

Un titre dévoilant un monde dystopique, asphyxié, où les limites entre humains et plantes sont effacées pour laisser place à des hybrides assurant la survie de l’humanité. C’est, pour moi, une très belle découverte et une excellente réussite de la part de ce jeune auteur ! La série est toujours en cours au Japon avec 4 tomes de disponibles. De mon côté, je me languis de la sortie du tome 3 en novembre 2022 ! Ma note : 18/20

A bientôt,
Chloé