26 mai 2024

Avis manga : DanDaDan (Tomes 3-5)

Aujourd’hui une chronique sur la suite d’un titre dont je ne loupe aucune sortie : DanDanDan ! Un Shonen qui a fait beaucoup (beaucoup !) parlé de lui à sa sortie en octobre 2022 car il constituait l’un des Shonen les plus attendus en France. Bref rappel : DanDaDan avait trouvé rapidement un gros succès au Japon dès son lancement en 2021 dans le Shonen Jump+. Et il s’agit de Yukinobu Tatsu aux commandes de cet OVNI : ce mangaka a été l’assistant de Yuji Kaku sur Hell’s Paradise et de Tatsuki Fujimoto sur Fire Punch et Chainsawman.

Pour la chronique sur les 2 premiers tomes je vous laisse aller voir l’article dédié sur le blog.

Vous reprendrez bien un peu de WTF ?

Grosso modo, nos 2 jeunes héros partent à la recherche des boules sacrées de Okarun. Oui oui… c’est juste ça. Ah oui non pas tout à fait, il y a aussi des extra-terrestres, le Serpos, qui sont à la recherche d’organes reproducteurs fonctionnels. Mais également des Yokai combattants, des esprits ou encore des mannequins de salle d’anatomie qui tombent amoureux … Rien que ça. Et le pire ? C’est que ça fonctionne franchement bien !

Que ce soit au niveau de l’univers totalement déjanté ou au niveau du cocktail narratif proposé (action, comédie, romance), DanDaDan c’est un joli bordel très efficace et qui nous divertit au max. Même si sur le papier ce titre semble partir dans tous les sens, il n’en reste pas moins que la narration est très bien maitrisée et la recette savamment dosée.

Cependant, même si elles se font rares, certaines scènes continuent de faire écho au 1er chapitre (qui a tant fait parler) et n’apportent rien au récit. En espérant que celles-ci continuent de se faire de plus en plus discrètes (et peut-être disparaitre sur le long terme).

Le tome 4 est excellentissime en terme de divertissement ! Le tome 5 (dernier sorti en France), quant à lui, adopte un ton bien plus sombre, et est même parfois bien creepy. Ce sera également l’occasion de nous introduire un nouveau personnage qui, je pense, saura être des plus intéressants !

Yukinobu Tatsu, le roi de la planche

Quelle aisance ! Chaque planche est travaillée, originale, dynamique, efficace tout simplement. Parfaitement maitrisée, lors de chaque phase d’action nous en prenons plein les mirettes. Le charadesign me plait également beaucoup, je le trouve franchement beau. Les faciès sont superbes et retranscrivent aussi bien les émotions de terreur que celles de la gêne/timidité lors de moments confidence. Nous retrouvons la signature graphique de l’auteur également au niveau de la construction des cases : apparemment, il semble friand des planches sur page pleine avec le protagoniste de dos qui croise la route d’un nouvel alien, esprit, yokai…

L’auteur se fait clairement plaisir, on le ressent à chaque planche et c’est ultra agréable à lire.

DanDaDex, mieux que le Pokédex

Dans DanDaDan, ça foisonne de bestioles en tout genre. Extra-terrestre, cryptide aquatique (Nessy pour les intimes), Yokai humanoïde ou animal, mannequin d’anatomie … et sans oublier Mémé Turbo ! Toute particulièrement agressive, mieux vaut ne pas s’y frotter. Dopage, fusion, amélioration, elles peuvent évoluer, voire muter ! Ces créatures sont souvent terriblement badass et dangereuses, mais parfois certaines sont tout simplement ridicules.

Les 1ère et 4ème de couverture de chaque tome viennent apporter des précisions sur ces bestioles. On dirait clairement le contenu d’un Pokédex, j’adore !

L’OVNI DanDaDan prend encore de la hauteur et poursuit dans sa lancée. Du divertissement à l’état pur, je me régale à chaque tome (peut-on me mettre sous perfusion svp ?). Ma note : 17.25/20.

A bientôt,
Chloé