24 juillet 2024

Avis manga Wind Breaker tome 1

Nouvelle découverte, nouvelle licence chez Pika édition avec Wind Breaker, un nouveau shonen qui risque clairement de plaire à beaucoup de monde, surtout les fans de furyo (comme Tokyo Revengers). Depuis le 15 février dernier, les tomes 1 et 2 sont disponibles en librairie en version physique et numérique. La collection Pika Shônen publiera un tome tous les deux mois. La série est en cours au Japon et rencontre un grand succès auprès des fans de manga. Actuellement 10 tomes au Japon.

Wind breaker : le nouveau shonen à découvrir chez Pika éditio

Le manga Wind Breaker, est une œuvre de Satoru Nii qui propose un renouveau du genre. Dès le premier chapitre, le lecteur découvre la ville de Makochi et ses habitants en même temps que Haruka, un jeune lycéen arrivé pour intégrer le lycée Fûrin. Haruka est déterminé à devenir le plus fort parmi l’élite des légendes de Fûrin, mais il découvre rapidement que le lycée a changé depuis quelques années. Les brutes sans foi ni loi qui gouvernaient l’école ainsi que les élèves ont fait place à une hiérarchie bien rodée dans laquelle les délinquants d’hier sont devenus les protecteurs de la ville et de ses habitants, les Wind Breaker.

Nous allons donc suivre les aventures de Sakura Haruka, le personnage principal, qui est on va pas se le cacher grave stylé ! Visuellement déjà il a des yeux bicolores et les cheveux également (comme Shota dans My Hero Academia). Sa seule envie c’est de devenir le n°1 dans le lycée Fûrin. Mais pour cela, le chemin risque d’être long, surtout quand on voit qui est au dessus de lui (que ce soit les « lieutenants » ou le chef directement). Mais surtout, à la base Haruka, à une façon de pensée bien à lui, il se la joue perso, il cherche constamment à se bagarrer. Il va devoir adopter une nouvelle attitude s’il veut rester et surtout grimper en grade dans les Wind Breaker.

Rapidement nous allons suivre ses aventures, voir que garde ce quartier et le sécuriser, c’est pas forcement facile ! Le premier tome est hyper dynamique. Le dessin est super beau également, avec de belles planches et un découpage qui rend la lecture hyper dynamique. Le trait dynamique et nerveux de l’auteur sert à merveille les scènes d’action : les combats sont à la fois violents et élégants, avec une fluidité et une énergie intense dans chacune des planches. C’est vraiment plaisant à lire. D’ailleurs, après avoir terminé le tome 1, j’ai eu qu’une seule envie : découvrir la suite. C’est souvent bon signe ça non ?

Gohan