8 juin 2023

Avis manga : La dresseuse sans étoiles parcourt le monde (Tomes 1 et 2)

Une chronique sur un titre qui m’a énormément surprise (dans le bon sens hein) et dont je ne pensais pas autant apprécier ma lecture. Il s’agit d’une toute récente nouveauté présente dans le catalogue des éditions Meian : La dresseuse sans étoiles parcourt le monde (pour récolter des déchets). Une petite douceur surprenante qui est adaptée d’un Light Novel, et qui a débarqué au Japon en 2019. La série comptabilise aujourd’hui 4 tomes et est toujours en cours. Derrière les commandes de cet Isekai, un duo formé par Honobonoru 500 au scénario et Fukino To au dessin.

Une petite dresseuse pleine de courage

Avec La dresseuse sans étoiles parcourt le monde, nous débarquons dans un monde fantasy où l’avenir de chacun est déterminé par les « skills » révélés durant l’enfance. Le rang, allant de « sans étoile » à « 5 étoiles », confie à la personne des responsabilités et compétences plus ou moins hautes. La jeune Ivy se voit, de son côté, attribuer le métier de dresseuse de monstres au rang le plus bas qui soit : sans-étoile. Rejetée alors par sa famille, elle n’a d’autre choix que de quitter son village et d’entamer un voyage pour survivre.

Un début de récit cruel, où l’héroïne n’est qu’une jeune enfant de 5 ans ! Refoulée par son entourage car elle n’a aucun pouvoir, elle va devoir apprendre à survivre par ses propres moyens… Pas commun d’avoir une héroïne si jeune. C’est d’autant plus intéressant que nous allons découvrir ce monde à travers ses yeux. Des yeux d’enfant. Pleins d’émerveillement face à la nouveauté, mais surtout pleins de craintes. La jeune Ivy revêt, au début, un caractère méfiant, un peu sauvage et limite ses interactions au maximum. Elle se retrouve vraiment toute seule dans ce gigantesque univers. Loin d’être larmoyant, le titre va, au contraire, mettre en avant la ténacité et l’optimisme d’Ivy et nous proposer une magnifique aventure pleine d’espoir !

Un beau jour, Ivy va faire la rencontre d’un petit Slime. Considéré comme le plus faible de son espèce (mais aussi le plus rare), cette rencontre va changer beaucoup de choses… Contre toute attente, Ivy va réussir à l’apprivoiser et va le nommer Sora. Après cela, le titre va adopter un ton différent, un ton plus doux.

C’est ainsi que débute l’aventure de ce duo catégorisé comme « faible », « sans valeur ». La plus faible des dresseuses et le plus faible des monstres parviendront-ils à survivre dans ce monde rude et sans pitié… ?

La dresseuse sans étoiles parcourt le monde : De la fantasy toute douce

Même si le récit propose un démarrage très cruel, on va, par la suite, avoir un peu plus de légèreté (même si certains passages restent encore assez difficiles). J’ai beaucoup aimé suivre leur quotidien : à la recherche de déchets pour nourrir Sora (et oui, notre petit Slime recycle les déchets en énergie vitale !), à la conception de pièges pour subvenir à leurs besoins, à leurs rencontres (mauvaises comme bonnes). Adorant les animaux, le tome 2 m’a absolument régalée ! Mon petit cœur a fait doki doki à de nombreuses reprises.

Nous assistons à une relation si pure et si bienveillante entre cette enfant et ce jeune Slime… pfiou c’est si doux ! Etiquetés comme des rebus de leur monde, ils se sont trouvés et nous offrent de jolis moments de partage. Des moments sublimés par le coup de crayon qui est franchement réussi : les instants cruels et difficiles nous serrent le cœur, les monstres terrifiants nous donnent des frissons, les paysages nous font voyager et les jolies rencontres nous donnent le sourire.

Au-delà d’une aventure fantasy, de superbes messages sont véhiculés à travers ce titre. Il pourrait même s’apparenter à une fable écologique par certains moments, avec cette notion du recyclage des déchets. Ce qui peut nous paraitre inutile au 1er abord peut se révéler être d’une aide impressionnante !

Une toute petite héroïne pleine de courage qui part à l’aventure et fait face aux injustices et difficultés de son monde. Une lecture des plus agréables ! Bien plus qu’une simple quête dans un monde fantasy, ce titre véhicule des messages remplis d’espoir et de bienveillance. Ma note : 16.5/20. Chaque tome est disponible au prix de 6,95€.

A bientôt,
Chloé