30 janvier 2023

Avis manga : Red Flowers Stories (Tomes 1 et 2)

C’est de la découverte de l’œuvre d’un mangaka français dont je vous parle aujourd’hui. Il s’agit de Red Flowers Stories réalisé par Loui. Il travaille en auto-édition pour le moment, mais il a signé une série pour Glénat en 2023. Red Flowers Stories contient deux one-shot racontant des histoires courtes.

Red Flowers Stories : la puissance des origines

Au travers de ses deux tomes, Loui nous raconte des histoires courtes inspirées de ses origines d’Afrique de l’Ouest où il y a vécu son enfance. Il nous emmène au cœur la tribu Bao’re vivant dans la forêt d’une île. Dans leur culture, ils pratiquent chaque activité avec un sens profond du rituel. Pour eux, chaque tâche est une occasion d’apprendre quelque chose. Par exemple, ils apprennent aux jeunes la poterie pour développer leur patience, les arts martiaux pour le respect de l’autre ou encore la cuisine qui se pratique en collectivité pour le partage. Au niveau de leurs croyances, ils vénèrent le grand baobab Ilgwe. Cet arbre trône au centre de la forêt et c’est à lui que l’île doit toute vie. C’est avec cette croyance que la tribu explique la croissance plus grande de la faune et la flore se développant près de l’arbre. Entre chaque histoire, Loui nous explique plus précisément la culture, les croyances et les us et coutumes de la tribu. Entrons plus en détail sur le contenu des tomes.

À chaque histoire, un apprentissage

Dans chaque histoire, nous suivons les aventures d’un membre de la tribu Bao’re. Au travers de chaque aventure, Loui nous fait découvrir des valeurs et des concepts importants aux yeux des membres de la tribu. Avec Kéli, le héros principal, il introduit les valeurs de respect, de patience et de paix ainsi que les concepts d’écoute, que ce soit de son corps ou des autres, de réfléchir avant d’agir, de ne pas répondre à la violence par la violence, etc. Avec la grand-mère et sa petite-fille, il aborde le concept de mort et de transmission de la culture par tradition orale. Par le vaudou Anansi, il aborde le rejet, le sacrifice, la trahison et la vengeance. Il explique également l’utilité des fleurs rouges desquelles les tomes empruntent le nom et de leur place dans la culture Bao’re. Loui dessine également 2 histoires sans texte. Mais comme on dit, une image vaut mille mots et la compréhension de l’histoire est limpide. Je n’ai sûrement pas tout cité alors je vous invite à découvrir ces apprentissages pour vous-même.

 

Grâce à ces 2 tomes, j’ai découvert un auteur fier de ses origines. J’ai voyagé jusqu’à l’île de la tribu. Loui m’a emmené dans ses récits et ne m’a relâché qu’à la dernière page. Ses histoires m’ont fait pleurer, me font me remettre en question et redécouvrir des valeurs souvent oubliées par notre société. Le retour à la nature et son harmonie avec l’homme. C’est un coup de cœur pour ma part et ma note pour l’ensemble des tomes est 17/20. Les tomes sont vendus 10€/unité sur le site de l’auteur et ne seront pas réimprimés.

À bientôt pour de nouveaux avis manga !
Kelarian