7 octobre 2022

Avis manga : Phantom Seer – Tome 1

Phantom Seer, Honomieru Shōnen pour les Japonais, est un manga d’action et de surnaturel scénarisé par Tôgo Gotô et dessiné par Kento Matsuura (Tokyo Shinobi Squad). Les deux mangakas avaient déjà collaboré pour le one-shot intitulé Kuragari no Kyuuketsuki publié en 2019 dans le Jump GIGA. De son côté, Phantom Seer a été prépublié d’août 2020 jusqu’en avril 2021 dans le magazine Weekly Shōnen Jump de Shūeisha.

C’est donc une série assez courte qui fut complétée en 4 tomes. En fait, elle a été annulée par son éditeur pour une raison obscure. Le succès du manga n’est cependant pas en cause. En effet, c’est plus de 10 000 copies vendues pour la première semaine de la sortie du tome 1. De plus, signe que les ventes sont supérieures à ce qui était envisagé, une réimpression du second tome a été annoncée peu après sa sortie. La version française est éditée par Kazé et l’on retrouve Géraldine Oudin (Frieren, Les Carnets de l’apothicaire) à la traduction.

Résumé : Iori Katanagi est un jeune médium exorcisant des esprits maléfiques nommés phantom. C’est un prodige dans le contrôle des ombres et il est le seul en mesure d’utiliser la force du démon des ombres Ongyoki. Le problème est qu’il manque de motivation et que son objectif est plutôt de vivre une vie normale. Il se limite donc à accomplir les tâches exigées par sa grande sœur Yayoi, l’une des médiums les plus puissantes du Japon. Iori se voit d’ailleurs attribuer la garde de Riku Aibetsu. Cette camarade de classe pense venir en aide à son entourage avec son sixième sens, alors qu’elle est plutôt une aimant à phantom et attire le mauvais sort sur les autres.

Phantom Seer : des planches puissantes

Les dessins de Kento Matsuura sont assurément l’un des points forts du manga. Le trait est moderne et il y a une attention aux détails qui est remarquable. Les designs des phantom sont particulièrement réussis et creepy. L’entrée en action d’Ongyoki dans l’affrontement contre l’Okubi nous donne des planches visuellement impressionnantes.

Contrairement à la volonté des mangakas, j’ai du mal pour ma part à caractériser ce tome comme appartenant au genre de l’horreur. L’atmosphère qui se dégage de la lecture ne suscite pas vraiment de l’angoisse ou de la peur. Peut-être que le manque de sérieux du protagoniste et l’humour entourant cette facette de sa personnalité y contribue. En fait, je n’arrive pas à prendre la juste mesure de la menace que représente les phantom pour le moment. Il serait intéressant que l’horreur soit approfondie davantage dans les tomes suivants.

Pour moi, le tome 1 de Phantom Seer est convainquant. Le scénario mis en place laisse présager des aventures intéressantes et les dessins sont impressionnants. Cependant, le scénario reste assez classique et l’horreur n’est pas tellement au rendez-vous. Ma note : 16/20