7 octobre 2022

Avis manga : Hell’s Paradise – Arc de l’île [¼]

Hell’s Paradise est un manga d’action et de fantastique scénarisé et dessiné par Yuiji Kaku (Ayashimon). Ce mangaka est un ancien assistant de Tatsuki Fujimoto (Chainsaw Man, Fire Punch). La série est constituée de 4 arcs qui sont divisés en 13 tomes. Toute la série est disponible en français aux éditions Kazé. La traduction a été réalisée par Thibaud Desbief (Hunter X Hunter, Détective Conan). Si cela vous intéresse, je vous présente ma découverte du tome 1 de Hell’s Paradise dans cette vidéo. L’arc de l’île est le premier arc du manga. Il est constitué des chapitres 1 à 16 qui sont contenus dans les tomes 1 et 2.

Introduction à l’arc de l’île

Hell’s Paradise raconte principalement l’histoire de Gabimaru le vide. C’est un shinobi déserteur qui a fait le voeu d’arrêter de tuer pour mener une vie tranquille avec sa femme. Le chef de son clan va cependant le trahir. Gabimaru va être capturé puis condamné à mort. Il sera par contre impossible de l’exécuter selon les différentes méthodes traditionnelles. Son entraînement de shinobi lui permet de survivre à tous les supplices qui lui sont imposés. Son but est de continuer à vivre pour retourner auprès de sa femme.

L’exécutrice Sagiri lui offre alors de retrouver sa liberté. En échange, il doit aller avec une escouade de criminels sur une île fantastique et mystérieuse dont personne ne revient intact pour trouver l’élixir de l’immortalité. Une fois sur l’île, ça part rapidement en vrille, puisque les criminels sont en compétition entre eux. En effet, un seul d’entre eux peut être gracié et les autres seront exécutés. Ce n’est pas comme si l’île abritait déjà de multiples dangers mortels…

Hell’s Paradise : des personnages intéressants

Le personnage principal du manga est intéressant. Gabimaru est un shinobi très fort au combat avec une personnalité un peu flemmarde. Il est aussi drôle et d’une étrange naïveté. Par contre, il devient tout autre lorsqu’il est en situation de danger. Il devient intimidant et même carrément horrible par moment.

Il y a aussi d’autres personnages secondaires qui sont marquants. Il y a Sagiri la trancheuse de tête qui est affectée d’un tourment intérieur provenant de toutes les vies qu’elle a fauchées lors d’exécutions. Impossible de ne pas mentionner également Kenryû. Il s’agit du très badass Dragon du sabre. Il est un maître du maniement du katana et il est introduit de façon assez surprenante à la fin du premier volume. Dans le deuxième tome, on découvre Chôbê qui se révèle être une véritable brute sanguinaire.

Hell’s Paradise : une introduction réussie de l’île

Je trouve que le premier arc de Hell’s Paradise est très réussi! On se prend une claque dès le premier tome avec la qualité des dessins et le scénario intriguant. En effet, les dessins sont fantastiques. Il y a un contraste entre le côté sanglant des affrontements et les délicates fleurs qui sont omniprésentes une fois sur l’île. Le tout forme une étrange, mais délicieuse poésie. L’île comme environnement permettra de vivre un huis clos avec de nombreuses surprises.

J’ai apprécié le fait que les propos de ce manga sont parfois assez mature pour un shonen. Est-ce qu’une personne peut vraiment changer? J’adore tout particulièrement cette citation de l’épouse de Gabimaru : « Le vrai courage c’est d’accepter ce que l’on ressent ». Il s’agit d’une pensée qui va nous suivre au fil de la série. Le premier tome de Hell’s Paradise est un véritable coup de cœur. On veut rapidement le tome 2 pour partir à la découverte de l’île avec Gabimaru et les autres. Le premier arc est donc une réussite!

Arc suivant : Arc de Lord Tensen (à venir)