7 octobre 2022

Avis manga : Golden Guy -Tome 1

Golden Guy est un manga du genre thriller qui est scénarisé et dessiné par Jun Watanabe (Montage, Malédiction finale). Le manga est prépublié depuis 2020 dans le magazine seinen Manga Goraku de Nihon Bungeisha. Il y a pour le moment 6 tomes sortis au Japon et la série est toujours en cours. La version française est éditée par Mangetsu (Rooster Fighter) et seul le premier tome est disponible pour le moment. C’est Vincent Marcantognini (Gannibal, Shigurui) qui est chargé de la traduction.

Résumé du tome 1

Dans Golden Guy, on suit le protagoniste au chara-design assez stylé Gai Sakurai. Il est le chef du clan Osaragi au sein de la famille Kikaku. Il s’agit d’une famille de yakuzas dans laquelle règne la méfiance entre certains clans. Surtout depuis la mort un peu louche du fondateur… Trahisons, représailles et mystères sont au menu! Qu’est-ce que la légende du trésor caché de Tokugawa a à voir dans tout ça?

Un prota clairement badass

Gai Sakurai est un personnage charismatique qui n’hésite pas à dégainer pour entrer dans l’action quand il le juge nécessaire. Il n’est pas chef de clan pour rien, c’est un vrai leader qui assume ses décisions. Dommage qu’il lui en manque un peu du côté de la jugeote. Il se fera sans doute berber facilement à quelques reprises. En espérant qu’il en retire des leçons pour être en mesure de se tirer d’affaires.

Golden Guy : un scénario qui déboule

Beaucoup de choses se passent dans ce premier tome… Peut-être même trop? Je suis généralement adepte de dynamisme et de rythme conséquent dans mes lectures, mais j’ai l’impression que les évènements s’enchaînent à une vitesse un peu folle. À mon avis, les revirements de situations auraient plus d’impact chez le lecteur après avoir connu davantage les personnages impliqués. Le tout demeure très intriguant et je suis impatient de voir ce que l’avenir réserve à Gai Sakurai.

Des dessins accrocheurs

Les dessins de Jun Watanabe sont accrocheurs. Il y a définitivement beaucoup de soucis dans les détails au niveau des personnages. Nous avons droit également à quelques paysages sublimes. Cependant, le focus est en général davantage sur l’action avec peu d’attention pour les décors.

Si vous avez envie de plonger dans l’univers de la pègre japonaise avec un titre nerveux et haletant, Golden Guy pourrait vous intéresser. Ça bouge, y’a de l’action et on accroche assez vite.

Pour finir, je vous invite à regarder la bande-annonce réalisé par l’éditeur Mangetsu juste ici!