27 septembre 2022

Avis manga : Demon Slayer – Spin off

Demon Slayer fait sensation, et ce, tout particulièrement depuis son adaptation impeccable en anime. En avez-vous déjà entendu parlé? Si ce n’est pas le cas, sachez que le spin off n’est pas la porte d’entrée idéale pour cet univers. En fait,  il vaut mieux avoir lu préalablement jusqu’au tome 8. C’est l’équivalent d’avoir écouté le film « Le train de l’infini » après la saison 1 de l’anime. 

Il est à noter que ce tome est scénarisé et dessiné par Ryoji Hirano (Bozebeats, Fate/type Redline). Ce n’est donc pas la mangaka de la série originale, Koyoharu Gotouge, qui signe ce spin off. Ce tome est édité par Panini Manga et traduit par Xavière Daumarie (Vinland Saga, Saint Seiya Saintia Shô).

Giyu Tomioka de Demon Slayer

 

Résumé : Ce spin off de Demon Slayer est constitué de deux histoires courtes distinctes. La première suit une mission du pilier de l’eau Giyu Tomioka accompagné du pilier de l’insecte Shinobu Kocho. Giyu est à la poursuite d’un démon dans le Shukuba du Nord. À proximité, un ours aurait massacré un groupe de chasseurs en montagne. La fille d’une des victimes est à la recherche de cet ours pour venger son père… 

La deuxième histoire est centrée sur la mission qui fera de Kyojuro Rengoku le pilier de la flamme. Son père, alors pilier, ne répondant pas à l’appel du chef des pourfendeurs, c’est Kyojuro qui s’y rend. Pour prendre la relève, il doit cependant prouver sa valeur en éliminant la deuxième lune inférieure. Notre héro est accompagné de Mitsuri Kanroji qui était à ce moment son apprentie.

Un spin off Demon Slayer de qualité?

Il faut le dire d’entrée de jeu, la lecture de ce tome n’est pas essentielle pour suivre et comprendre la trame narrative principale de la série. Il ne s’agit pas d’un spin off pour rien! De plus, ce n’est pas scénarisé ou dessiné par la mangaka de Demon Slayer. Cela pourrait inquiéter certains lecteurs potentiels. Est-ce que ça vaut tout de même le coup? En un mot, oui!

Ryoji Hirano est visiblement un fan de Demon Slayer et souhaite respecter l’œuvre de Koyoharu Gotouge. Je pense que c’est mission accomplie! Cela transparaît dans les deux histoires du spin off, que ce soit au niveau des scénarios, des principaux personnages et aussi des dessins. Les lecteurs de Demon Slayer ne devraient pas être trop dépaysés.

Kyojuro Rengoku de Demon Slayer

Le combat de Kyojuro Rengoku contre la 2e lune inférieure a été pour moi le moment fort de ma lecture. Le pouvoir de ce démon de créer des loups d’ombre est vraiment bien dessiné. Par contre, j’aurais aimé découvrir davantage d’informations sur le background de ce personnage.

Seul petit point négatif à mentionner, j’ai trouvé que les armes à feu étaient trop présentes dans ce spin off. À un point que cela ne cadrait pas très bien pour moi avec l’ambiance de Demon Slayer. Bien sûr, il y a Genya dans la série originale qui utilise un fusil. Selon moi, c’est un élément qui le distingue des autres personnages. À noter que nous avons en bonus des petits résumés humoristiques de chaque épisode de la saison 1 de l’anime. Cela devrait plaire tout particulièrement aux fans de chibi!

Le spin off de Demon Slayer est un tome de qualité, mais sans être indispensable. Cette lecture permet d’approfondir un peu plus deux personnages déjà appréciés des fans, soit Giyu Tomioka et Kyojuro Rengoku. Ma note 17/20

Rendez-vous dans cet article pour découvrir mon top 5 des piliers!